accueil book accueil book portefolio actualités book

Christel Diener

christel.di@wanadoo.fr

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'essentiel de sa peinture jaillit de son enfance.

Sa seule connaissance, son regard.

Sa patience obstinée est de faire avec rien un véritable monde.

L'artiste part du gris, du blanc, du noir et va vers plus de couleurs, des rouges, des orangés, des terres, des jaunes plus incandescents...

Mais le gris domine. Il donne le tempo, articule l'espace, impose le relief des formes, l'à-plat des couleurs, l'abstraction des corps, les contours des visages, les amoncellements cellulaires.

L'artiste laisse venir à elle les surprises, les cadences du coeur et à force de produire de gestes, des figures reviennent... ... présences fantomatiques qui attaquent la toile en la remplissant. Les figures ne sont pas des personnages mais des corps suspendus, des morceaux de peinture. Elles apparaissent et disparaissent.

Les contours sont élémentaires, schématiques. Ils se dérobent sous le poids des questions.

Puis le corps-matière prend toute la place... crée l'unité, se duplique à l'infini: corps fragmentés, corps en équilibre, corps boursoufflés, corps accidentés, tachés, entourés, détourés... Ils ne cessent de nous parler leur langage abstrait.

Ces corps déracinés nous observent dans le silence de leurs yeux fermés comme pour mieux inscrire leur présence, domestiquer notre histoire, celle des origines...

Les influences qui habitent l'artiste forcent le respect, pour mieux nous balader dans son univers: Art brut, Art Africain et Océanien. Des noms surgissent pêle-mêle: Rothko, Staël, Basquiat, Michaux, Tàpies comme pour mieux brouiller les pistes et ajoutent à son geste tous les rêves secrets...

C. Diener peint un nouveau monde celui de l'enfance éternelle.

Marie Pourroy.